Les Ombres

Silhouettes élancées parfois à peine esquissées, parfois plus détaillées, elles forment des scènes de vie.

Homme, femme, la plupart du temps, on ne sait pas, et après tout, quelle importance ?

Je ne m’encombre pas ici des proportions, des détails. Les membres filiformes se fondent dans les corps. Les visages sont à peine dessinés. L’expression corporelle, elle, m’intéresse …

Chaque ombre raconte une histoire. On peut les associer ou les laisser isolées.

Modelées en grès, elles sont patinées après cuisson. J’aime l’idée de les enduire subtilement de goudron que je réhausse d’une touche d’argent. (Technique décrite plus bas)

Scènes de vie
IMG_2608
La Mort du disco (2015)
bientôt en ligne
Magali Lys, la mort du disco 20151113_124459 vignette
Le danseur (2015)
bientôt en ligne
magali Lys, le danseur 20150808_102835 vignette
Ensemble (2015)
bientôt en ligne
Magali lys, Ensemble 20150731_201333 vignette
Rococo (2015)
Magali Lys, Rococo 1 vignette
Consternation (2015)
Magali Lys, Consternation, 1 vignette
Ici et maintenant (2015)
Magali Lys, Ici et Maintenant, 1 vignette
Le Baiser (2015)
bientôt en ligne
Magali Lys, le Baiser 20150815_092029 vignette
L'amitié (2015)
Magali Lys, Admiration, 1
Toi et moi (2015)
Magali Lys, Toi et moi, 1
Admiration (2015)
Magali Lys, Admiration, 1
A genoux (2015)
Magali Lys, à genoux, 1
Vers le ciel (2015)
Magali Lys, Vers le ciel, 1
Contemplation (2014)
_MG_2999 bis
La grâce (2014)
_MG_2976
Là-Haut (2014)
_MG_2981
Le marcheur (2014)
IMG_2481
Nonchalance (2014)
IMG_2589
Distraction 1 (2014)
IMG_2611
Tendresse (2014)
IMG_2694
L’attente (2014)
IMG_2482
"Je te dis que …" (2014)
_MG_2989
Rex (2014)


IMG_2638
Le songe (2014)
IMG_2664
Distraction 2 (2014)
IMG_2629
Spirale (2014)
_MG_2987
Introspection (2014)
IMG_2675
Recueil (2014)
IMG_2649
Détente (2014)
IMG_2713

Les ombres sont donc réalisées en grès roux chamotté. La plupart du temps, l’exécution est rapide, d’autant plus si elle découle d’esquisses dessinées préalablement. Après un court temps de séchage, elles cuisent en mono-cuisson à 1280 °C dans un four électrique. La montée en température du four est très lente. Les pièces cuisent une vingtaine d’heures.

Elles sont ensuite, pour la majorité, enduites de bitume … qui est la base de ma patine, réhaussée ensuite … d’une touche d’argent !

J’aime l’idée d’utiliser un matériau si courant marquant avec tant de force et de violence l’espace public nous entourant. On lui procure une valeur si négative… Enduire des corps avec cette substance visqueuse est presque jouissif. Et le transcender en ajoutant un pendant opposé plutôt bling bling pour que la somme des 2 devienne noble et magnifique est vraiment très intéressant. L’effet final est très proche du métal.